Pour notre Série "Semaine Européenne du Développement Durable" notre premier focus se fait sur notre action phare, la cleanwalk : un événement au cours duquel des citoyens se réunissent pour ramasser des déchets dans un lieu public.
21.9.2020

Série Semaine Européenne du Développement Durable : La cleanwalk (1/5)

Comme annoncé vendredi dernier, nous vous proposons, en cette semaine de développement durable, une série inédite d'articles. Notre but ? Vous montrer comment répondre à certains objectifs de développement durable (ODD) grâce aux activités que nous proposons !

Notre premier focus se fait sur notre action phare, la cleanwalk : un événement au cours duquel des citoyens se réunissent pour ramasser des déchets dans un lieu public.

Pourquoi faire une cleanwalk ?

D'une part, une cleanwalk permet de nettoyer des villes, des plages ou des forêts. D'autre part, une cleanwalk permet aussi aux participants de prendre conscience du problème lié aux déchets, de la pollution liée aux emballages et plus généralement de la pollution au sens large du terme.

Un français produit en moyenne 514 kg de déchets par an [1]. Seuls 35 à 40% d'entre eux sont recyclés et de nombreux déchets finissent dans la nature. Aujourd'hui, la pollution des zones naturelles urbaines ne fait aucun doute.

Qu'est-ce qu'on retrouve lorsqu'on fait une cleanwalk ? Les deux principaux déchets trouvés dans la nature sont les bouteilles d'eau en plastique ainsi que les mégots de cigarettes. En effet, la consommation d'eau en bouteille en France est en constante augmentation, ce qui fait de notre pays le 10ème consommateur mondial [2].

Source : Courrier International

Une bouteille d'eau en plastique met entre 100 et 1000 ans à se dégrader et peut se recycler jusqu'à 4 fois maximum [3]. Un des problèmes majeurs est leur surproduction : 20 000 bouteilles en plastique sont produites chaque seconde [4] !

Et les mégots ne sont pas en reste : 40 milliards de mégots sont jetés par an en France [3]. Sachant qu'un mégot contient environ 4000 substances chimiques [5], s'il est jeté dans la nature il peut polluer jusqu'à 500 L d'eau [3].

Il est donc important de faire attention à la fin de vie de ces déchets : la cleanwalk est un des moyens qui peut palier à cette polution sauvage.

ODD 11 & 14

La cleanwalk répond plus particulièrement aux ODD 11 et 14 concernant la résilience et la durabilité des villes et communautés ainsi que la préservation des océans.

Aujourd'hui plus de la moitié de la population mondiale vit dans des villes : cette proportion devrait même atteindre les 60% d'ici à 2030 [6]. Cette urbanisation rapide exerce une pression sur les systèmes d'évacuation des déchets : des poubelles souvent trop pleines qui débordent, des rassemblements de personnes qui laissent des déchets derrière eux.

Prendre part à une cleanwalk, c'est contribuer à la collecte citoyenne de ces déchets sauvages, participer à faire des villes des endroits de vie durables et résilients, et contribuer à changer les mentalités.

Par ailleurs, plus de 3 milliards de personnes sur Terre dépendent de la biodiversité marine et côtière pour subvenir à leurs besoins [6]. Or les déchets plastiques dans les océans sont responsables de la mort de plus de 1,5 millions d'animaux marins par an [7] et 80% de ces déchets proviennent des terres [3] ! La protection de la vie aquatique commence donc par des actions de prévention des déchets à la source et donc par une meilleure gestion des déchets terrestres.

Et si vous aussi vous participiez à la protection des océans avec une cleanwalk ? Avec Lakaa, nous vous proposons de prendre part à de telles activités avec votre entreprise. Notre but : vous sensibiliser à la problématique des déchets et vous permettre de vous engager pour une action forte de sens. Pour plus d'informations rendez-vous ici.

Sources :

[1] Eurostat

[2] Courrier International

[3] Ministère de la Transition Ecologique

[4] Euromonitor International

[5] Sénat

[6] ONU

[7] Institut Français de Recherche pour le Développement

Autres articles

Voir plus

Découvrez nos webinars

x

Vous souhaitez être contacté ?

Entrez votre adresse e-mail ou votre numéro de téléphone, nous vous recontactons rapidement pour vous donner plus d'informations.

OU
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Votre demande a été envoyée !

x

Nous vous recontactons dans les 24h
pour échanger sur vos besoins

A bientôt !