26.8.2020

Retour sur 5 ans d'expérience zéro-déchet à Roubaix

A Roubaix, ville de près de 100 000 habitants dans le nord de la France, la mairie a lancé en 2015 un vaste programme de réduction des déchets en impliquant l’ensemble des parties prenantes : familles, commerces, associations et écoles. Une initiative qui porte ses fruits, permet aux familles de réaliser des économies et fait des émules dans de nombreuses autres villes aux alentours.

Face aux plaintes de ses habitants concernant les trop nombreux déchets sauvages, la ville de Roubaix décide de lancer un programme pilote en 2015 pour lancer la ville dans une réelle démarche zéro-déchet : 100 familles seront accompagnées sur l’année avec l’objectif de réduire de 50% leur production de déchets. Face à son succès, l’opération a ensuite été reconduite les années qui ont suivi.

Les familles volontaires disposent d’un accompagnement à l’année, avec notamment une vingtaine d’ateliers encadrés par des bénévoles sur des thématiques variées : utilisation de couches lavables, fabrication de ses propres produits ménagers, achats en vrac ou encore utilisation d’un compost. Des lombricomposteurs sont d’ailleurs offerts à l’ensemble des familles participantes, en plus de la vingtaine de composteurs collectifs accessibles à tous dans la ville.

Jusqu’à  1 000 euros d’économies chaque année pour les familles participantes

Les résultats des premières années sont extrêmement positifs. Plus de 600 familles ont déjà participé au programme, réduisant en moyenne de 50% leurs déchets produits sur l’année, pour atteindre une moyenne de 50 kg de déchets annuels.

Ce programme n’a pas qu’un impact positif au niveau environnemental, il a également un impact économique positif pour les familles concernées. Ces dernières économisent en moyenne 1 000 euros sur l’année grâce aux changements de leurs habitudes quotidiennes.

Les écoles et les crèches pleinement engagées dans la démarche

Afin d’impliquer un maximum d’acteurs, la ville a peu à peu inclus les écoles et les crèches dans cette politique zéro-déchet. La vaisselle jetable des cantines a été remplacée par de la vaisselle réutilisable, les serviettes lavables ont pris le pas sur les serviettes en papier, et les déchets végétaux ont fui les poubelles habituelles pour se diriger vers des composteurs.  

Un « système d’assiettes à deux vitesses » a également été instauré, afin de réduire le gaspillage alimentaire.  Selon leur faim du jour, les enfants peuvent décider de prendre des plateaux plus ou moins remplis. Grâce à cette mesure, les enfants ne gaspillent aujourd’hui plus « que » 76 grammes de nourriture par repas, contre 200 grammes auparavant, une réduction drastique du gaspillage alimentaire.

De nombreux projets sont également à l’étude pour les mois et années à venir, dont notamment l’utilisation de couches lavables dans les crèches.

Les commerçants se prêtent au jeu

Une cinquantaine de commerces se sont également engagés dans la démarche avec le label « commerçant zéro-déchet ». Des parfumeries réutilisent les flacons vides, des restaurants compostent leurs déchets organiques, et des créateurs conçoivent des vêtements à base de chutes et tissus de récupération.

Un écosystème se met peu à peu en place, et cela fait des émules. Des entrepreneurs viennent à Roubaix pour se lancer et profiter de l’émulation locale autour du zéro-déchet : Eat & Back, lunch box réutilisable pour les professionnels de la restauration, ou encore Etnisi, fabricant de revêtements à partir de déchets non valorisés.

Une démarche mise en avant et qui fait des émules

La ville met en avant les différents acteurs qui s’engagent autour de cette démarche zéro-déchet à travers deux événements annuels : un Festival Zéro-Déchet  et un Marché de Noël Zéro-Déchet.

La réussite des différentes actions mises en place a un réel effet d’entraînement à l’échelle locale. Des villes situées aux alentours se sont déjà engagées dans une démarche similaire, comme Tourcoing et Villeneuve-d’Ascq. Des villes du monde entier viennent sur place pour s’inspirer des différentes mesures qui ont été mises en place.

Le cas de Roubaix met en évidence que des politiques bien pensées impliquant l’ensemble des parties prenantes sur la thématique du zéro-déchet permettent d’avoir un impact environnemental, économique et social très positif aussi bien chez soi que sur son lieu de travail.

Et si vous aussi vous adoptiez les gestes zéro-déchet ? Avec Lakaa, nous vous proposons de prendre part à de tels ateliers avec votre entreprise. Notre but : vous faire adopter ces gestes zéro-déchet aussi bien dans votre quotidien que sur votre lieu de travail. Pour plus d’information, rendez-vous ici.

Découvrez Lakaa la solution de transformation RSE des entreprises multi-sites

Autres articles

Voir plus
x

Vous souhaitez être contacté ?

Entrez votre adresse e-mail ou votre numéro de téléphone, nous vous recontactons rapidement pour vous donner plus d'informations.

OU
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Votre demande a été envoyée !

x

Nous vous recontactons dans les 24h
pour échanger sur vos besoins

A bientôt !