L’accord de Paris, le protocole de Kyoto, la COP 21 et plus récemment la COP 25, ces événements ont eu une forte couverture médiatique ces dernières années. Mais que se passe-t-il vraiment pendant les COP, en quoi ont-elles vocation à améliorer notre environnement ?
20.8.2020

Réchauffement climatique : à quoi servent les COP ? (Conférences des parties)

L'accord de Paris, le protocole de Kyoto, la COP 21 et plus récemment la COP 25, ces événements ont eu une forte couverture médiatique ces dernières années. Mais que se passe-t-il vraiment lors des COP, en quoi ont-elles vocation à améliorer notre environnement ?

L'augmentation des émissions de CO2 : un problème urgent pour les COP

Le dioxyde de carbone (CO2) est un gaz à effet de serre, c'est-à-dire un gaz qui absorbe le rayonnement infrarouge dans l'atmosphère. Ainsi, le dioxyde de carbone favorise l'effet de serre, un processus par lequel le rayonnement de l'atmosphère d'une planète réchauffe la surface de celle-ci à une température supérieure à ce qu'elle pourrait être sans cette atmosphère. En un mot, une grande concentration en dioxyde de carbone entraîne une forte hausse de la température sur Terre.

La concentration en CO2 a beaucoup augmenté depuis des siècles. Elle est passée de 283 ppm (parties par millions) en 1839 à 386 ppm en 2009 et se situe actuellement autour de 450 ppm, soit environ 50% de plus qu'il y a 180 ans. Ce chiffre continuant d'augmenter, certains mesures doivent être prises afin de freiner cette hausse, et c'est précisément pour cela que les COP interviennent.

Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) : mise en place des COP

Suite au Sommet de la Terre de Rio en 1992, l'ONU met en place la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) qui compte aujourd'hui des membres presque partout dans le monde avec 197 pays ayant ratifié la convention. L'objectif global de la CCNUCC est de "stabiliser les concentrations de gaz à effet de serre dans l'atmosphère à un niveau qui empêche toute perturbation anthropique dangereuse du système climatique".

La CCNUCC met en place des COP annuelles à propos du changement climatique depuis 1995 avec la COP de Berlin, afin d'évaluer les progrès réalisés dans la lutte contre le changement climatique. Durant une COP, qui dure environ 1 à 2 semaines, les 197 pays membres se réunissent pour faire des points d'étapes sur les conventions internationales liées au changement climatique pour renégocier ces dernières ou en acter de nouvelles.

Les deux COP les plus connues ayant donné lieu à des accords sont la COP 3 à Kyoto, découlant sur le protocole de Kyoto et la COP 21 à Paris donnant lieu à l'accord de Paris.

Le protocole de Kyoto : COP 3

Le protocole de Kyoto est adopté le 11 décembre 1997 suite à la COP 3 et il est entré en vigueur le 16 février 2005 en raison d'un processus de ratification complexe.

L'objectif du protocole de Kyoto est de réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre dont le dioxyde de carbone. Les pays qui ratifient le protocole s'engagent à réduire leurs émissions par rapport au niveau de 1990 conformément aux objectifs individuels convenus. Par exemple, pour l'Europe, il est de 8%, de 6% pour le Japon et de 5% pour les Etats-Unis. Le protocole demande donc à ces pays d'adopter des politiques et des mesures d'atténuation et de faire des rapports périodiques pour la mise en place de ces dernières.

L'accord de Paris : COP 21

L'accord de Paris est adopté le 12 décembre 2015. Il rassemble toutes les nations afin d'entreprendre des efforts ambitieux pour lutter contre le changement climatique avec un soutien accru pour aider les pays en voie de développement.

L'objectif central et à long terme de l'accord de Paris en matière de température est de maintenir l'augmentation de la température moyenne mondiale bien en dessous de 2°C par rapport aux niveaux préindustriels (années 1850), et de poursuivre les efforts pour limiter l'augmentation à 1,5°C, en reconnaissant que cela réduirait considérablement les risques et les impacts du changement climatique.

Pour ce faire, il convient de réduire les émissions de carbone dès que possible afin de parvenir à une "neutralité carbone" pour la deuxième moitié du XXIe siècle ; c'est-à-dire de parvenir à un équilibre entre les émissions carbones issues de l'activité humaine et l'absorption par les puits de gaz à effet de serre. De plus, l'accord vise également la capacité des pays à s'adapter aux effets néfastes du changement climatique et à faire en sorte que "les flux financiers soient compatibles avec une voie menant à de faibles émissions de gaz à effet se serre et à un développement résistant au climat".

Le réchauffement climatique est aujourd'hui, et plus que jamais, un problème global auquel le monde entier doit répondre afin de maintenir un équilibre terrestre. En effet, ce réchauffement global entraîne une dérégulation des systèmes terrestres et donne lieu à un dépassement des frontières planétaires, comme nous l'évoquions dans notre précédent article.

Chez Lakaa nous sommes pleinement conscients des enjeux liés au changement climatique et tâchons d'y sensibiliser chaque citoyen. Si vous souhaitez en savoir davantage sur ce concept ou y initier vos collègues ou collaborateurs, il est possible de l'appréhender à travers des ateliers de type Fresque du climat.

Autres articles

Voir plus

Découvrez nos webinars

x

Vous souhaitez être contacté ?

Entrez votre adresse e-mail ou votre numéro de téléphone, nous vous recontactons rapidement pour vous donner plus d'informations.

OU
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Votre demande a été envoyée !

x

Nous vous recontactons dans les 24h
pour échanger sur vos besoins

A bientôt !